Se connecter

US VENDOME RUGBY

22

janv. 2020

NR du 22/01/2020

Publiée par Eric RENARD / pour toute l'association / 0 Commentaire

2019-2020
News
NR du 22/01/2020

Coach Georges enseigne le rugby (article de la NR du 22/01/2020)

Georges a la démarche d’un baroudeur et le regard espiègle d’un enfant. On le dirait tout droit sorti d’un roman d’Hemingway. D’ailleurs, Georges n’est même pas son prénom. Il s’appelle en réalité Jean-Christophe Marchais, mais depuis sa jeunesse, pour des raisons que seuls les anciens comprendront peut-être, on le surnomme Georges. Est-ce à cause de son caractère, de ses opinions, de son humour ? Il se contentera de sourire et n’en dira pas plus. Sa bonhomie cependant ne l’empêche pas d’avoir un caractère bien trempé. Et de la trempe, il en faut lorsqu’on tente d’enseigner le rugby à des enfants de 5 à 10 ans. Lorsque sa grosse voix retentit sur le terrain, tout le monde l’entend et tout le monde respecte la consigne. Enfin, presque…
À l’origine, Georges jouait au tennis. C’est à la suite d’un pari qu’il rejoint l’US Vendôme de Rugby en 1988 où il jouera pendant quinze ans. En 1992, il intègre l’école de rugby afin de devenir moniteur et de vivre pleinement sa passion : transmettre les valeurs du sport aux plus jeunes. Parmi ces valeurs, le respect des autres, la convivialité, l’envie de se dépasser.
Pourquoi les plus jeunes ? Parce que chez eux, l’envie et là, justement. L’envie du contact, de se « rentrer dedans » sans peur de tomber dans la boue. Et qu’on ne vienne pas lui demander si cela est dangereux. « Pas lorsqu’on les encadre correctement. L’année dernière, les seuls blessés que j’ai eu l’ont été pendant les vacances. Et pendant les vacances, il n’y a pas rugby ! »
A les regarder courir avec le ballon, se plaquer et se relever en riant, on se dit qu’effectivement les enfants sont ravis. Il y a même une fille parmi les 21 joueurs, et ce pas elle qui court le moins vite. Après la séance – 1 h 30 deux fois par semaine – c’est le nettoyage des chaussures et la douche. Et pour terminer, enfin, le goûter offert par le club chaque mercredi et l’apéro (à base de jus de fruit) le samedi à 12 h. Un partage convivial entre les enfants, en prélude aux futures « troisièmes mi-temps ».
Les compétitions ? « A cet âge-là, on appelle ça des rencontres. Ils sont trop petits pour de vrais tournois. Par contre, c’est important de rencontrer les copains des autres clubs. »
Lorsqu’on lui demande ce que sont ses espoirs pour le club, Georges soupire et lâche : « Remonter en Fédéral 3, que les mômes que j’ai entraîné pendant toutes ces années puissent la connaître aussi… » Au moment de se séparer, un des enfants l’interpelle, son sac à dos sur les épaules : « Salut Georges ! » Après lui avoir rendu son salut, Georges conclut : « C’est pour ça aussi que j’enseigne le rugby ! »
US Vendôme Rugby, stade Guy-Boniface. Tél. 02.54.77.89.21.

NR du 22/01/2020

COMMENTAIRES