Se connecter
News
L’US Vendôme aux deux visages

L’US Vendôme aux deux visages

il y a 4 jours

Toute l'association

Vendôme : 26 Joué : 23

L’US Vendôme aux deux visages

La mine déconffite, les mains sur les hanches et la tête basse… Les Jocondiens avaient du mal à comprendre ce qui venait de leur arriver. Face à eux, des tribunes en fusion et des accolades en pagaille sur le terrain. Oui, l’USV a réussi l’impossible, à savoir remonter 14 points de retard à la pause face à un adversaire et pas n’importe lequel !

Joué était un leader invaincu avant sa venue à Boniface pour disputer ce match en retard et une chose est sûre : c’est que les Tourangeaux étaient loin d’imaginer le scénario qui allait se tramer. Pourtant, tout avait bien débuté pour les visiteurs qui marquaient d’entrée leur territoire, aussi bien sur le terrain que dans les gradins, domaine ou les Vendômois sont habituellement rois. Joué n’est pas leader pour rien et les points pleuvaient. Un premier essai de Varaillon dans l’axe venait récompenser la maîtrise des hommes de Sébastien Guyon (3-13, 22e). En perdition totale, les Vendômois se faisaient encore sanctionner par un essai stratosphérique du capitaine jocondien Le Baut, partant de sa propre surface et perforant la défense loir-et-chérienne aux abois. Après son rush héroïque, le break était fait. (6-20, 40e). On se demandait alors comment les Vendômois allaient faire pour redresser la tête.
« Mes joueurs m’ont bluffé »Hors sujet pendant 40 minutes, le XV vendômois allait contre toute attente littéralement inverser la tendance au retour des vestiaires. Métamorphosés par le discours vindicatif du coach Perreux, les locaux se faisaient violence et agressaient une équipe jocondienne sans doute trop dans la gestion. Un homme allait incarner le renouveau de l’USV : Axel Brault. Suite à la défaillance au pied du buteur habituel Chouteau (0/3), Brault prenait ses responsabilités et sanctionnait à chaque reprise les errements défensifs des visiteurs. Au total, il inscrivait 16 points en seconde période (21 au total) avec un dernier coup de pied à une minute du terme en guise d’apothéose.
Toutefois, cela serait trop réducteur de justifier le renouveau vendômois uniquement par la botte de Brault. C’est bel et bien un vrai élan collectif qui a permis de retourner des Jocondiens trop timorés et abasourdis par la remontée épique de leurs adversaires. « On a arrêté de jouer en deuxième période… On paie la grosse préparation physique estivale et il nous manquait la moitié des titulaires. Maintenant, cela ne reste qu’un faux pas », nous soufflait le coach tourangeau Guyon en fin de match.
Côté USV, l’heure était à la fête et Pierre Perreux pouvait laisser éclater sa joie : « Que dire… si ce n’est que mes joueurs m’ont bluffé. A la pause, je ne donnais pas cher de notre peau, j’ai tenté de haranguer le groupe et les joueurs ont fait preuve de beaucoup de caractère. Bravo à eux. Ca nous fait un bien fou après le revers à Vierzon. »
Plus que jamais, Vendôme est bel et bien la bête noire de Joué.
Mi-temps : 6-20. Vendôme : 1E, Dubayle (51e) ; 7P, Brault (9e, 37e, 43e, 60e, 66e, 75e, 79e) ; Joué : 2E, Varaillon (22e), Le Baut (32e) ; 2T, Penglaou (22e, 32e) ; 3P, Penglaou (2e, 76e), Le Baut (12e).

 

 

Voir toutes les news
publié par
auteur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

Facebook

Dernières photos

Tournoi Salbris 12/10/19Tournoi Salbris 12/10/19Tournoi Salbris 12/10/19Tournoi Salbris 12/10/19Tournoi Salbris 12/10/19

RÉSULTATS

Résultats, calendrier, infos

Cliquez sur l'image

Recherche